English version

FNRS 2019-2020 : une bonne cuvée !

30 Janvier 2019 |
Le FNRS finance treize nouvelles thématiques de recherche à Gosselies, pour la période 2019-2020. Un beau score qui témoigne de la vitalité de la recherche académique au Biopark ! Petit passage en revue des lauréats.

En tout, l’enveloppe octroyée par le Fonds national de la recherche scientifique (FNRS) aux laboratoires académiques du Biopark s’élève à plus d’un million d’euros. « Ce succès témoigne de la performance de nos équipes et de la variété des thématiques de recherche », commente le Pr Benoit Vanhollebeke, président du département de biologie moléculaire (DBM) de l’ULB

Un projet de recherche

A lui seul, le DBM a obtenu douze des treize financements. Dont un projet de recherche, le financement le plus important et, par conséquent, le plus compétitif du FNRS. Ce projet porte sur les Mécanismes moléculaires des processus de transport et de signalisation de l’ammonium (promotrice : Anna Maria Marini).

Cinq crédits de recherche en immunologie

Quatre crédits de recherche (CDR) obtenus par le DBM concernent l’immunologie :
  • Rôle de la voie d’activation CD27/CD70 dans l’immunité et la tolérance (promotrice : Muriel Moser),
  • Contrôle de la prolifération homéostatique des lymphocytes T par l’AMPK (promotrice : Fabienne Andris),
  • L’expression de la prohyl hydroxylase 2 confère aux lymphocytes T régulateurs la capacité de contrôler les réponses immunes inflammatoires de type 1 (promoteur : Oberdan Leo),
  • Étude de la signalisation PD-1 dans les ILC2 du tissu adipeux pendant l’obésité (promoteur : Guillaume Oldenhove).
L’Institut d’Immunologie médicale a aussi obtenu un CDR pour l’Étude des mécanismes immunitaires du contrôle des maladies atopiques en début de vie par l'administration de probiotiques à la mère (promotrice : Véronique Flamand).

Autres crédits de recherche

D’autres CDR ont été obtenus :
  • Rôle des facteurs cellulaires CTIP2 et Sp dans la régulation transcriptionnelle du rétrovirus humain HTLV-1 (promotrice : Carine Van Lint),
  • Mécanisme d'action des facteurs de transcription Dmrt3/5 dans le développement cortical (promoteur : Eric Bellefroid),
  • Nouveaux mécanismes moléculaires impliqués dans la régulation des modules bactériens toxine-antitoxine (promoteur : Abel Garcia-Pino),
  • Est-ce qu’une modification de l’ARNr de la grande sous-unité du ribosome influence le décodage de l’ARNm réalisé par la petite sous-unité ? (promoteur : Denis Lafontaine),
  • Étude du rôle de la peroxidasine 1 dans l’angiogenèse et la (dys)fonction endothéliale (promoteur : Luc Vanhamme)

Crédits « équipements »

Enfin, l’IBMM a obtenu deux crédits d’équipement pour explorer les thématiques suivantes :
  • Régulation des réponses au stress par le ppGpp : contrôle de RelA/SpoT (promoteur : Abel Garcia-Pino),
  • Analyse pancérébrale des communications neurovasculaires en temps réel et à l’échelle unicellulaire (promoteur : Benoit Vanhollebeke).
Candice Leblanc